,

Nom de marque Entreprise ou Produit : 9 moyens infaillibles de se planter

Nom de marque Entreprise ou Produit : 9 moyens infaillibles de se planter

Ce qu’il ne FAUT PAS FAIRE quand on crée un nom de marque Entreprise ou Produit

Nommer une entre­prise, un pro­duit ou une inno­va­tion est un enjeu stra­té­gi­que et finan­cier. Quand on nous demande “est-ce que vous auriez des trucs ou des astu­ces à nous don­ner ?”, nous som­mes assez réti­cents.  Il y a des pro­ces­sus créa­tifs, du bench­mark, de l’analyse. Il n’y a pas de rac­cour­cis. Et céder à la faci­lité (du style “Easy Tech Solution”) est à coup sûr une mau­vaise idée.

MAIS c’est le début d’année, et excep­tion­nel­le­ment, nous allons faire une entorse à ce prin­cipe et vous don­ner quel­ques conseils sur ce qu’il ne FAUT PAS FAIRE pour nom­mer une entre­prise ou un pro­duit .

Les 9 conseils A NE PAS SUIVRE :

  1. Attendre jusqu’à la der­nière minute : nous som­mes assez rapi­des pour vous retour­ner une liste de pro­po­si­tion. En revan­che, les recher­ches d’antériorité par un Conseil en Propriété Industrielle pren­nent du temps. Et c’est assez indis­pen­sa­ble et incom­pres­si­ble.
  2. Se rabat­tre sur un nom des­crip­tif : il ne durera pas. On peut aisé­ment ima­gi­ner que votre acti­vité va évo­luer et votre nom de mar­que ne sera donc plus per­ti­nent. Il y a aussi de for­tes pro­ba­bi­li­tés que votre Conseil en Propriété Industrielle ou l’INPI le refuse. Pour les petits malins, ce n’est pas parce que c’est en anglais que ce n’est pas des­crip­tif…
  3. Commencer par la let­tre A : Google, c’est pas le bot­tin…
  4. Ignorer les conno­ta­tions néga­ti­ves : il y aura bien un client pour vous en par­ler…
  5. Développer un nom qui n’a pas de sens : pas de bras, pas de cho­co­lat. Pas de sens, pas de mémo­ri­sa­tion !
  6. Inviter toute l’entreprise à réflé­chir ensem­ble : pour pas­sez un bon moment, misez plu­tôt sur la galette des rois… et qui fait tour­ner la bou­ti­que pen­dant ce temps ?
  7. Organiser un concours : s’en remet­tre à l’univers, c’est beau mais pas cer­tain que ce soit effi­cace dans ce domaine.
  8. Organiser un groupe de dis­cus­sion pour choi­sir le gagnant : une réunion de plus ? vous avez défini des cri­tè­res de sélec­tion ? on s’en tient au j’aime/j’aime pas ?…
  9. Brainstormer : le joli mot magi­que.. mais avez-vous vrai­ment le temps pour ça ? ne serait-il pas mieux que vous fas­siez VOTRE tra­vail ?

Le mieux, pour un nom de mar­que entre­prise ou pro­duit dis­tinc­tif, per­ti­nent, pérenne, sus­cep­ti­ble de fonc­tion­ner à l’international, c’est de faire appel à des spé­cia­lis­tes… et de nous appe­ler !

Pour plus d’informations, contac­tez sophie@brandsilver.fr / 06 41 98 21 46.