,

BrandSilver crée l'identité de marque des 50 ans de Sophia Antipolis

BrandSilver crée l'identité de marque des 50 ans de Sophia Antipolis

BrandSilver crée l’identité de marque des 50 ans de Sophia Antipolis

Nous avons choisi, pour ce logo­type évé­ne­men­tiel, de conser­ver les cou­leurs et les signaux forts du logo­type actuel afin de mar­quer ces 50 ans de réus­site. De son sta­tut de mar­que mythi­que, nous avons pré­servé l’identité et l’ancrage géo-his­to­ri­que tout en insuf­flant éner­gie, matu­rité et déter­mi­na­tion. Il s’agissait en effet de pilo­ter habi­le­ment l’identité des 50 ans, sans intro­duire de rup­ture trop forte peu de temps avant le rebran­ding com­plet de la mar­que.

Claude a ren­forcé son dyna­misme afin de le ren­dre plus impac­tant, plus techno, plus futu­riste. Associé au rayon­ne­ment, cette iden­tité porte l’aboutissement de 50 ans d’engagement dans l’innovation et les tech­no­lo­gies.

Au mois de juin sera révé­lée la nou­velle iden­tité de Sophia Antipolis. Nous som­mes actuel­le­ment en plein tra­vail sur les fon­da­men­taux et les ancra­ges de Sophia Antipolis, audit, inter­views, ate­liers !

C’est un pro­jet d’envergure puis­que le Symisa a lancé un appel d’offre de 4 lots : iden­tité de mar­que (que nous avons rem­porté avec l’agence pari­sienne Absinthe), pré­sence digi­tale (rem­porté par Pixassociates), évè­ne­men­tiel et RP. L’enjeu est de taille : il s’agit de de capi­ta­li­ser sur la célé­bra­tion des 50 ans de Sophia Antipolis pour mobi­li­ser l’ensemble des acteurs sophi­po­li­tains, du dépar­te­ment, de la région Sud Provence Alpes Côte d’Azur mais aussi un public plus large d’investisseurs et d’influenceurs de niveau natio­nal et inter­na­tio­nal.

Sophia Antipolis fait par­tie des mar­ques « à héri­tage », de cel­les qui ont une his­toire. Pour nous, c’est une vraie chance de tra­vailler sur une matière aussi riche. Cela demande à la fois un très grand res­pect et une cer­taine capa­cité de pro­jec­tion, de se déga­ger des modes, tout en col­lant aux usa­ges pré­sents, pour créer des arte­facts de mar­que per­ti­nents pour les 10 ou 20 ans à venir (et peut être plus).

C’est toute la par­ti­cu­la­rité des mar­ques de ter­ri­toire : por­ter un pro­jet de société, connec­ter émo­tion­nel­le­ment, être dans le temps et hors du temps…